Chargement Spectacles

Une corde noire qui tombe des cintres, coule et s’enroule comme une liane, Sarah et Célia nous emmènent dans un univers circassien onirique où le temps et l’espace glissent l’un sur l’autre. Les tableaux se succèdent cadrés d’un envoûtant travail du son et des lumières dans une esthétique très cinématographique. Quand les rêves sont possibles, on porte le diadème et on roucoule une chanson d’amour. Et on passe de l’autre côté du miroir.