Chargement Spectacles

La musique du violoncelle et le chant d’une mezzo-soprano semblent maintenir le couple d’acrobates en apesanteur, accrochés au cadre aérien. Leurs jambes et leurs bras s’accrochent, se décrochent ou se tendent pour jouer avec l’idée d’une fragile proximité. C’est l’acrobatie dans sa forme la plus pure, où la tension d’un corps répond à un regard, à une glissade d’archet ou à la respiration d’une voix. Joué autour d’une toute petite piste, O let me… est une invitation à partager une expérience intime, sonore, visuelle et sensorielle.