Skip to content

« UP! », en toute simplicité

Le cirque contemporain ose aussi le minimalisme, pour un effet maximal. Certains spectacles du Festival UP! créent l’émotion avec les outils les plus simples. "L’homme canon" va vous subjuguer par ses équilibres irrésistibles, tandis que Monki vous invite comme chez lui, en toute simplicité, entre deux mâts chinois.


Un conseil : ne vous fiez pas au titre explosif de “L’homme canon”, qui pourrait laisser entendre que Rémi Luchez s’envoie en l’air comme un boulet! Si notre homme est “canon”, c’est par la délicatesse de ses fragiles équilibres, par la grâce avec laquelle il tricote l’instant présent. Car le cirque contemporain pratique aussi le minimalisme, avec un effet de tension et d’émotion maximal.

Qu’il se lance dans un empilement de briques au-dessus de son crâne ou qu’il escalade le gradin avec un pot de terre cuite en équilibre sur la tête, l’art de Rémi Luchez allie grande simplicité et grande difficulté. En bord de scène, le chant de Lola Calvet complète cet irrésistible assemblage, passant d’une ballade irlandaise à un tube de Britney Spears. Intensité, drôlerie, rêverie: ce cirque à taille humaine, l’air de ne pas y toucher, nous secoue au plus profond de nous-mêmes.

Dans le même esprit, c’est une rencontre à hauteur d’homme que nous propose Benjamin “Monki” Kuitenbrouwer avec « Static ». Nous sommes assis à quelques mètres de lui, comme s’il nous recevait dans son salon. À ceci près qu’au classique sofa, l’acrobate préfère son double mât chinois. Il y grimpe comme une tornade et redescend calmement pour nous faire entendre un vinyle qu’il affectionne particulièrement. Comment créer du temps hors du temps? Comment calmer la course? Les yeux dans les yeux avec ses convives, Monki s’interroge sur ses premières bouffées de nostalgie et sur le temps qui passe – ensemble.

Cet art minimal et délicat n’est-il possible qu’au calme d’une salle, bien au chaud? Le cirque actuel ose le pari en rue aussi. Le Festival UP! dévoilera en première belge les fascinants tournoiements de “Yin Zéro”, de la Compagnie Monad. Seulement armés d’une balle blanche, Cyrille Humen et Van-Kim Tran allient la jonglerie avec l’art de la danse derviche. Le duo en exploite les qualités hypnotiques et la force centrifuge, qui permet des figures nouvelles dans la manipulation d’objets. Les balles semblent douées de propriétés magnétiques – comme le spectacle lui-même. Dans ce dépouillement fascinant, de passionnantes pistes s’ouvrent pour le cirque contemporain.

 

_____________________

UP!

Le Festival de CIRQUE(s) à Bruxelles

16e édition | 19>29.03.2020

10 jours | 18 lieux | 30 spectacles | 55 représentations

Actualités

Le Festival UP ! : il y en a pour tous les goûts !

Du 19 au 29 mars, le Festival UP! décline 30 spectacles dans 18 lieux, Alors forcément, dans ce réjouissant foisonnement,

Des pépites venues des quatre coins de la planète

Le Festival UP!, c’est un véritable visa pour le monde, avec des spectacles venus des quatre coins de la planète.

“UP!”, c’est aussi pour le jeune public!

Un imaginaire débridé, des envols qui font rêver, des sujets qui réveillent: le jeune public va pouvoir s’en mettre plein

« UP! », l’incontournable rendez-vous des « pros »

Dans la poursuite de ses précédentes éditions, UP! 2020 se veut à nouveau un outil de développement pour tous les

« UP! », les disciplines réinventées

Les disciplines “historiques” du cirque n’ont pas dit leur dernier mot. Acrobatie, jonglerie, main à main, mât chinois - et